Boîte à outils

  • Rappel de vaccination (3e dose)

    Afin d’assurer l’efficacité de la vaccination contre les hépatites A et B (Twinrix), trois (3) doses sont nécessaires :

    1re


    2e :

    1 mois suivant la première dose

    3e :

    6 mois suivant la première dose

    Cet outil permet de vous expédier un rappel amical pour votre 3e dose du vaccin.

    Veuillez saisir la date de la deuxième dose reçue ainsi que votre adresse électronique. Vous recevrez un avis dans cinq (5) mois.

    Date du deuxième vaccin :

    :


     

  • Affiliée à
    CHUM
    toptéléphone
    Quels sont les symptômes de l’hépatite virale?

    HÉPATITE A

    La plupart des personnes qui sont infectées par le virus de l’hépatite A ont des symptômes de la grippe (fatigue, fièvre et maux de tête) alors que d’autres ont des maux de ventre, de la diarrhée et une jaunisse (la peau ou les yeux jaunes) environ 1 mois après que le virus ait pénétré l’organisme. L’infection suit son cours et guérit complètement, puis une immunité se développe pour la vie (le système immunitaire développe des anticorps spécifiques à l’hépatite A qui protègent contre une réinfection). En plus de la jaunisse (aussi appelée « ictère »), l’urine peut devenir très foncée et les selles très pâles (comme de l’argile). Habituellement, l’hépatite A se résorbe complètement en 2 mois. Alors que les résultats sont généralement favorables, parfois un patient peut mourir durant la phase aiguë de l’infection. Les personnes sont considérées contagieuses jusqu’à une semaine après qu’on ait observé la jaunisse.

    HÉPATITES B et C

    Contrairement aux personnes infectées par le virus de l’hépatite A, plusieurs personnes infectées par les virus des hépatites B (VHB) et C (VHC) ne se sentent jamais malades et guérissent complètement. Ceux qui sont symptomatiques ont des symptômes similaires à ceux de l’hépatite A qui commencent normalement entre 1 et 3 mois après l’entrée du virus dans l’organisme. 10 % des adultes atteints de l’hépatite B aiguë et 80 % de ceux atteints de l’hépatite C développent une infection chronique qui peut entraîner la cirrhose et/ou le cancer du foie plus tard dans leur vie. Ces patients n’arrivent pas à éliminer le virus de leur organisme et demeurent porteurs de cette infection. Ceci veut dire qu’ils ont toujours une petite quantité de virus dans leur sang et leurs liquides biologiques. Ces porteurs peuvent transmettre l’infection même s’ils n’ont pas de symptômes.

    HÉPATITE D

    Le virus de l’hépatite D ne peut se développer qu’en présence du virus de l’hépatite B et se manifeste de façon similaire.

    HÉPATITE E

    Le virus de l’hépatite E provoque une infection similaire à celle de l’hépatite A (mode de transmission entérique, c’est-à-dire via le système digestif, à travers l’eau et la nourriture contaminée), mais il se retrouve principalement dans les pays en voie de développement (Asie, Inde, Pakistan, etc. ) — l’hépatite E est très rare en Amérique du Nord. L’hépatite E est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes, et peut même leur être fatale.