Boîte à outils

  • Rappel de vaccination (3e dose)

    Afin d’assurer l’efficacité de la vaccination contre les hépatites A et B (Twinrix), trois (3) doses sont nécessaires :

    1re


    2e :

    1 mois suivant la première dose

    3e :

    6 mois suivant la première dose

    Cet outil permet de vous expédier un rappel amical pour votre 3e dose du vaccin.

    Veuillez saisir la date de la deuxième dose reçue ainsi que votre adresse électronique. Vous recevrez un avis dans cinq (5) mois.

    Date du deuxième vaccin :

    :


     

  • Affiliée à
    CHUM
    toptéléphone
    Quelles sont les causes de la dysfonction érectile?

    La dysfonction érectile peut simplement être causée par des troubles psychologiques : l’anxiété, le stress, un nouveau partenaire sexuel, une nouvelle situation sexuelle, la dépression, etc. Cette forme de dysfonction érectile est beaucoup plus répandue chez les hommes de 20 à 40 ans. Parfois un premier épisode peut mener à une certaine « anxiété anticipatoire » faisant qu’un problème éprouvé une fois devient alors un problème récurrent.

    Lorsque la cause est organique, votre médecin fera des tests appropriés et vous prescrira un traitement.

    Les problèmes vasculaires sont la cause organique la plus fréquente. Dans cette situation, les troubles érectiles sont dus au rétrécissement des vaisseaux sanguins – les tuyaux du pénis ne pouvant s’engorger suffisamment de sang, les érections deviennent par conséquent inadéquates. On appelle ce problème l’artériosclérose (rétrécissement des vaisseaux sanguins) et elle est souvent associée à la cigarette, au diabète, à l’hypertension artérielle (haute pression) et à l’augmentation du cholestérol (habitudes de vie malsaines).

    Les problèmes neurologiques : Le cerveau (où se trouve le centre du désir) et les organes génitaux (d’où provient la stimulation), sont liés par la moelle épinière. Si ce lien venait à faire défaut, l’érection serait perturbée. Les dommages au système nerveux peuvent être causés par une maladie (diabète, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, etc.), un traumatisme à la moelle épinière (fracture de la colonne vertébrale) ou au nerf génital (chirurgie de la prostate), et enfin une hernie discale (pincement d’un nerf spinal).

    Les troubles hormonaux, particulièrement les niveaux de testostérone trop faibles. L’impact de l’utilisation de stéroïdes anabolisants ne doit pas être sous-estimé. L’utilisation de produits anabolisants envoie un message à votre cerveau de cesser la production de la testostérone. Cette dysfonction peut devenir temporaire ou permanente. Les maladies de la glande thyroïde (glande au niveau de la gorge produisant une hormone qui contrôle le métabolisme et le niveau d’énergie) peuvent aussi être une cause de difficultés érectiles chez certains hommes. Les niveaux de testostérone trop faibles sont très fréquents chez les hommes atteints du VIH/sida et plus particulièrement chez ceux qui prennent des médicaments anti-VIH. Ce qui nous amène à la section portant sur les causes chimiques de la dysfonction érectile.

    Les drogues légales et illégales : Si vos problèmes ont commencé après le début d’un nouveau traitement, mentionnez-le à votre médecin. Plusieurs classes de médicaments peuvent causer des troubles érectiles, donc révisez-les avec votre médecin. La dysfonction érectile peut aussi apparaître suite à la consommation de drogues récréatives et/ou d’alcool. Rappelez-vous que l’alcool dans sa phase initiale a un effet stimulant menant à une baisse de l’inhibition. Celle-ci est suivie rapidement par une phase dépressive pendant laquelle l’alcool gêne la fonction érectile. Le tabac a également une influence directe sur la fonction érectile. Une des premières étapes dans le traitement de la dysfonction érectile devrait être l’arrêt de la cigarette.