Boîte à outils

  • Rappel de vaccination (3e dose)

    Afin d’assurer l’efficacité de la vaccination contre les hépatites A et B (Twinrix), trois (3) doses sont nécessaires :

    1re


    2e :

    1 mois suivant la première dose

    3e :

    6 mois suivant la première dose

    Cet outil permet de vous expédier un rappel amical pour votre 3e dose du vaccin.

    Veuillez saisir la date de la deuxième dose reçue ainsi que votre adresse électronique. Vous recevrez un avis dans cinq (5) mois.

    Date du deuxième vaccin :

    :


     

  • Affiliée à
    CHUM
    toptéléphone
    Comment se transmet la vaginite?

    Certaines infections vaginales sont transmises sexuellement (vaginite à Trichomonas), mais d’autres comme la VVC ne le sont pas. La majorité des partenaires masculins de femmes atteintes de VVC n’éprouvent aucun symptôme. Cependant, des rougeurs transitoires et une sensation de brûlure au pénis ont parfois été rapportées après une relation sexuelle, lorsque le condom n’avait pas été utilisé. Les symptômes disparaissent habituellement d'eux-mêmes.

    La vulvo-vaginite candidosique (VVC) et la vaginose bactérienne deviennent symptomatiques lorsque la flore vaginale est altérée. La flore, c'est-à dire l’environnement vulvo-vaginal sain et stable (occupé par des bactéries et des champignons), est étroitement liée au pH ou à l’acidité locale. Les évènements, les produits ou les infections causant un déséquilibre du pH normal, peuvent entraîner une prolifération anormale des champignons ou des bactéries, résultant en une infection vaginale. Les causes les plus fréquentes sont les antibiotiques, les savons parfumés, les bains moussants, les shampooings, les détersifs et assouplisseurs, les serviettes sanitaires parfumées, les huiles à massage, etc… Comme vous pouvez le constater, si vous souffrez d’une infection vaginale, il est important d’évaluer votre environnement et d’identifier les causes potentielles. Certains produits peuvent détruire votre pH et votre flore, ou peuvent vous irriter directement (causant une réaction allergique). Les femmes ne sont pas toutes atteintes de la même façon, et certaines sont plus susceptibles que d’autres. Les mesures préventives incluent l’élimination de tous les produits potentiellement irritants qui peuvent déséquilibrer ou irriter l’environnement vulvo-vaginal.

    Infection vaginale