Boîte à outils

  • Rappel de vaccination (3e dose)

    Afin d’assurer l’efficacité de la vaccination contre les hépatites A et B (Twinrix), trois (3) doses sont nécessaires :

    1re


    2e :

    1 mois suivant la première dose

    3e :

    6 mois suivant la première dose

    Cet outil permet de vous expédier un rappel amical pour votre 3e dose du vaccin.

    Veuillez saisir la date de la deuxième dose reçue ainsi que votre adresse électronique. Vous recevrez un avis dans cinq (5) mois.

    Date du deuxième vaccin :

    :


     

  • Affiliée à
    CHUM
    toptéléphone
    Comment la vaginite est-elle diagnostiquée? Le test N’EST PAS douloureux!

    Comme il y a fréquemment très peu de signes et de symptômes spécifiques, le diagnostic de la vaginite ne peut être posé uniquement à partir de l’historique et de l’examen clinique de la patiente. Les infections vaginales sont souvent diagnostiquées par un examen des sécrétions vaginales au microscope à la recherche de champignons. Ce test s’appelle un « état frais ». Vous subirez un examen gynécologique afin qu’un échantillon des pertes vaginales puisse être prélevé. Le médecin vous demandera de vous allonger sur la table d’examen, avec les genoux fléchis et les pieds dans les étriers. Un instrument, que l’on surnomme un spéculum (qui ressemble à un bec de canard que l’on peut ouvrir et fermer), sera utilisé pour ouvrir le vagin et permettre au médecin de voir à l’intérieur. Vous pourrez ressentir une légère pression, mais ce n’est habituellement pas douloureux.

    Un coton-tige sera utilisé pour prélever un échantillon du liquide provenant de la paroi vaginale. Par la suite, le coton-tige sera frotté sur une lame vitrée et une petite goutte de salin sera ajoutée et mélangée au liquide vaginal. Votre médecin observera la lame sous le microscope, à la recherche de champignons (démontrant une infection à champignons), ou d'un petit parasite (démontrant une infection à Trichomonas), ou encore de cellules chargées de bactéries appelées « clue cells » (démontrant que les pertes sont causées par une « vaginose bactérienne » surnommée aussi « gardnerella »). En plus de l’état frais, un test sur bâtonnet à pH et le « whiff ou sniff test » peuvent être effectués en laboratoire. Tous ces tests aident à confirmer ou infirmer un diagnostic. Votre médecin pourra vous dire immédiatement ce qu’il a observé au microscope.

    Un deuxième coton-tige peut être utilisé pour prélever un échantillon de cellules au niveau du col de l’utérus si votre médecin soupçonne la présence de la gonorrhée ou une infection à chlamydia. Ces échantillons seront acheminés à un laboratoire pour incubation.

    Note importante : Évitez d’utiliser des crèmes ou des douches vaginales avant de subir ces tests. La tâche du médecin dans l’interprétation des résultats en sera facilitée. Aucune autre précaution n'est nécessaire. Toutefois, tous ces tests sont impossibles à effectuer lorsque vous avez vos menstruations. Dans un tel cas, il sera nécessaire de reporter votre rendez-vous.

     

    Infection vaginale